Historique

1935

Le Docteur Julien Rozan, fondateur de l’établissement, crée le premier cabinet de groupe français. Son objectif était clair : réunir sous un même toit plusieurs spécialités et les meilleurs équipements pour offrir des soins de qualité.
C’est ainsi que voit le jour la première permanence médicale d’Aubervilliers.

1955

La petite permanence de quartier devient insuffisante et cède la place à un dispensaire qui deviendra peu après la Polyclinique d'Aubervilliers, établissement pluri-disciplinaire offrant des consultations médicales spécialisées et des soins externes.    
 

1961

Afin de répondre aux besoins croissants d'hospitalisation dans la région, le Docteur Julien Rozan fonde la Clinique La Roseraie.

1980

Fidèle à ses idées et actions d’avant-garde dans le domaine de la santé, le Docteur Julien ROZAN décide de donner une nouvelle identité à l’établissement sous la dénomination de « Hôpital Européen de Paris - La Roseraie ».
 

2005

L'établissement est racheté par un groupe italien d’hospitalisation privée « Gruppo Villa Maria », premier groupe de santé privée en Italie avec plus de 30 établissements répartis sur le territoire italien.  

Depuis lors, en investissant de manière forte et pérenne dans la structure, la Roseraie se modernise et consolide ses équipes professionnelles.
Aujourd’hui, l’Hôpital Européen de Paris La Roseraie devient « Hôpital Européen de Paris – GVM Care & Research».

L'Hôpital Européen de Paris est maintenant un établissement d'hospitalisation sous contrat avec l'Etat et l'Assurance Maladie. Il offre les mêmes possibilités de prise en charge que les hôpitaux publics : 

  • Dispense de l'avance des frais d'hospitalisation et des honoraires de médecins.
  • Accords avec de nombreuses mutuelles et assurances complémentaires qui peuvent exempter le patient de toute avance de frais.  

L'établissement est agréé et conventionné par l’Assurance Maladie et les sociétés mutualistes.   

L’Hôpital Européen de Paris, concessionnaire de service public hospitalier, dispose de 230 lits pour la médecine/chirurgie/obstétrique, de 28 lits pour la réanimation/l’USIC/l’USC, 14 places pour la chimiothérapie, de 24 postes en dialyse et de 6 incubateurs en néonatologie. 

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.